Récit de mes tribulations au Congo

Bienvenue sur mon blog

13 avril, 2011

Vie ponténégrine

Classé dans : vie locale — thost @ 7:38

Je profite d’un petit trou dans ma semaine pour vous décrire un petit peu la vie à Pointe-Noire.

Pointe –Noire est la capitale économique de la République du Congo, et compte un bon million d’habitants, ce qui mine de rien fait pas mal de monde sur place.

 

Quand on circule dans la ville, on découvre beaucoup de choses assez originales. Déjà, il n’y a que très peu de routes goudronnées, et les autres sont souvent dans un état pitoyable, qui ne s’arrange pas avec les orages violents qui éclatent régulièrement, surtout en ce moment pendant la petite saison des pluies. Résultat : il faut circuler en 4*4 dans des « flaques » profondes de quasiment une roue (on remerciera les gardiens pour laver la voiture chaque nuit) ! Cela nous permet quand même de faire de beaux dérapages en plein centre-ville…

La conduite est plutôt sportive. D’ailleurs, nous ne sommes que 2/5 des stagiaires à prendre le volant. Il faut constamment se battre pour ne pas se faire doubler (ou pour doubler !) par des congolais qui sont loin d’être des as du volant.

Il n’y a pas vraiment de loi sur la route, à part celle du premier arrivé. On trouve énormément de Toyota en ville, tant pour les taxis que pour les autres voitures. En particulier les « cent-cent », une sorte de van qui fait office de bus local et qui sont à l’origine de bouchons en voulant doubler, ce qui crée 4 fronts de circulation sur une petite rue à double sens : une voie dans chaque sens, puis on roule sur les 2 trottoirs ! Les habitations locales sont, quant à elles, surtout composées de plaques de tôle ou de bois clouées entre elles, et les ponténégrins passent la plupart de la journée assis à ne rien faire devant leur maison, à ouvrir grands leurs yeux dès qu’un mundele (un blanc dans la langue régionale) s’approche d’eux.

 

Pour ma part, je travaille tous les jours de 7h00 à 12h et de 14h à 18h environ, et régulièrement le samedi matin, bien qu’on m’ait laissé le choix pour ce jour. Je déjeune à la cantine du chantier du port de Pointe-Noire, et le soir je profite du restaurant en front de mer payé par l’entreprise. Ça me permet de garder mes indemnités de vie locale pour d’autres choses, comme aller boire une bière dans un bar, où les demoiselles locales sont plutôt du genre entreprenante (certains en profitent bien) !

Mais la vie reste très chère pour les expatriés, avec des prix doublés par rapport à ceux de Paris. Il y a d’ailleurs beaucoup d’européens ici, grâce aux beaux champs pétroliers exploités par ENI et TOTAL. Rien que chez Socofran, pourtant entreprise 100% congolaise, on trouve 100 expatriés pour 2000 employés…  Les 2 gros chantiers en cours sont la grande route de l’aéroport (qui en a bien besoin !) et l’extension du port autonome. Pour ma part, je travaille au service Achats, avec comme mission d’intégrer les achats de la partie mécanique, actuellement délocalisés, et la négociation d’une bibliothèque de prix avec les différents fournisseurs. A quoi il faut ajouter la gestion de différentes affaires d’acquisition de produits plus ou moins couteux, soit un programme assez costaud pour ces quelques mois. Heureusement, c’est très intéressant, car peu de choses ont été mises en place les mois précédents au sein de ce service, et il va déjà nous falloir en présenter les objectifs dans 2 jours devant toute la direction générale de l’entreprise.

 

Je profite bien des week-ends pour aller goûter les vagues à 28° au bord de plages de sable blanc et de cocotiers. Des photos bien sympathiques seront rapidement postées sur ce blog, histoire de vous donner envie de venir me voir une petite semaine sur place. Vous serez d’ailleurs accueillis avec plaisir pour un safari en brousse ou une séance de farniente !

 

A la prochaine !

 

famillecopama |
nabetchris |
lescaillouxenasie |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | toy75enroute
| states2010
| Echange avec Valencia